13 février 2011

Tron l'héritage

Le nouveau blockbuster de Disney a mis les moyens techniques : Tron l'héritage, remake du film culte des geeks des 80's, propose un univers totalement virtuel en IMAX 3D.
Pour commencer par les banalités, le film est techniquement quasi irréprochable : de son premier plan renversant, aux courses de moto déjantées au montage enivrant, Tron fait vriller la rétine et les tympans. Le film gronde de puissance de la nouvelle technologie de projection. La 3D est efficace, et a cet atout d'imprégner le film de l'univers raconté (la 3D arrive lors de l'arrivée dans le monde virtuel). Bref, le spectacle promis est là.
A côté de cet objectif réussi, le problème c'est... qu'il n'y a rien de plus. Tron l'héritage suffira l'adrénaline des jeunes d'aujourd'hui, mais laissera certainement les nostalgiques d'hier sur la touche. Là où le premier film annonçait les progrès techniques s'en faisant le visionnaire joliment passé, Tron surcharge, missile sans âme, à l'image finalement d'une époque où la technologie est devenue une évidence. Le film se fait donc bien le portrait d'une génération sans cesse dans la mouvance et l'excès... pour enfin proposer l'adaptation d'un film en produit de marketing codé de toute pièce.
Le récit commence plutôt bien, rythmé efficacement jusqu'à la plongée dans la « grille » - monde numérique parallèle au notre - narrant la situation initiale sans trop de lourdeurs, que l'on connait indigestes dans d'autres films de ce genre. Mais une fois le paquet emballé (une scène de combat et une course endiablée), le scénario faiblit et cale. L'histoire peine à prendre de l'intérêt et des longueurs se font ressentir au bout d'une heure. Véritable argument de vente, la musique électro des Daft Punk dynamise une seule fois l'action (pas terrible, dans la boîte de nuit) que le caméo des deux versaillais rend toutefois un peu sympathique. Mais le groupe s'illustre surtout dans une musique harmonique d'accompagnement, pas mauvaise mais qui n'a rien d'exceptionnelle.
De façon prévisible, le film s'attache au point de vue d'un jeune homme (Transformers, Jumper, Percy Jackson... la règle lasse), et reste pudique question attaches sentimentales. On aurait peut-être aimé un peu plus d'hormones car le coucher du soleil les mecs, c'est un peu démodé.
Finalement, vaut mieux retenir de ce Tron son énergie à fait court-circuiter le cerveau et ses images numériques aux couleurs froides lumineuses, et faire l'impasse sur le calme plat à sa surface. Assez difficile, tout de même.


Réalisé par Joseph Kosinski
Avec Jeff Bridges, Garrett Hedlund, Olivia Wilde
Film américain | Durée : 2h06
Date de sortie en France : 09 Février 2011

12 avis gentiment partagé(s):

Squizzz a dit…

Comment ça le coucher de soleil c'est démodé ?! T'es pas très romantique Jérémy ! Bon c'est vrai que dans un film, si y'a pas une pointe d'originalité, ça fait un peu rétro.
Sinon, pas encore vu ce nouveau "Tron", mais c'est prévu pour bientôt (je sais en ce moment j'ai un peu de retard question ciné...). Ceci dit les critiques ne m'encouragent guère, mais bon ça me fera l'occas d'une nouvelle expérience IMAX.

Jérémy a dit…

Oui, c'est ça, je dois pas avoir l'âme d'un romantique ! lol
Non, les couchers de soleil c'est très beau mais dans des films aux émotions expédiées ça fait vraiment raccourci foireux...

Si tu aimes t'en prendre plein la poire, tu vas aimer cette nouvelle expérience je pense ;) . Je verrai bien sur ton blog !

(P.S : Pour prouver mon doux romantisme, je promets à la prochaine St Valentin un dossier sur les meilleurs comédies romantiques, celles qui font boum boum quand tu les regardes... ;) )

Squizzz a dit…

Périlleux comme dossier ! Moi je crois que la seule comédie romantique qui fasse vraiment battre mon cœur c'est "Love actually"

Yoyi Mad Cartoon a dit…

Oui tout à fait d'accord ! Love actually est fantastique ! J'attends ce dossier avec impatience mon petit jerem ! Et, au passage, je suis tout à fait d'accord avec ta critique. Au plaisir, jeune homme ;).

Flow a dit…

Totalement d'accord avec toi. Le visuel est réussi. Actuel, sans trahir le parti pris graphique de l'original. Mais le scénario est assez indigeste...
Dommage!

Jérémy a dit…

Squizzz et Yoyi : C'était une connerie en fait ! Mais si vous y tenez je peux réserver ça pour la prochaine fois... ! (En plus j'ai même pas vu 'Love Actually' !)

Flow : Indigeste est le mot ;) .

Squizzz a dit…

Quand on dit des trucs comme ça, faut assumer ! Donc je t'attends au tournant, lol. Dans tous les cas, il faut remédier à cette lacune de ne pas avoir vu "Love actually".

Jérémy a dit…

Je regarderai ! ;)
(Je compte sur ma compagne à la ville pour me faire découvrir des comédies romantiques... :b)

2flicsamiami a dit…

Une coquille partiellement vide (ou pleine, c'est selon) qui, comme tu le dis, repose uniquement sur ses qualités techniques. Par contre, j'ai trouvé la musique de Daft Punk vraiment extra.

Jérémy a dit…

Je n'ai pas trouvé la musique mauvaise, mais j'attendais un peu plus de sonorités electro. Finalement, les compositions proposées restent un peu classiques je trouve.

2flicsamiami a dit…

Il faut dire que Hans Zimmer, John Powell et Harry Gregson Williams ont supervisé la musique. C'est peut être pour cela que ça un air de déjà entendu.

Silice a dit…

Je te trouve peut-être un peu dur pour un film qui a quand même de grandes qualités esthétiques, le mixage son ainsi que les images sont vraiment très très travailler et frise la perfection, pareil pour certaine scènes d'actions. Après c'est sur que d'un point de vue générale, le film reste assez faible niveau scénario...
La musique qu'elle soit faite par daft punk ou lorsque l'on reprend de vieux classique (dans les premières scènes) est toujours parfaitement mixé ou étouffé. La présence du duo français lors de l'une des scènes d'action ajoute un peu plus d'intensité à la présence de la musique qui rythme vraiment le film.

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More

 
PBTemplates pour le design | Merci de me contacter avant toute utilisation du contenu de ce blog