2 avril 2011

Sucker Punch

Baigné de culture populaire, du cinéma aux comics et jeux vidéos, après l'intraitable Armée des morts, 300 et Watchmen, Zack Snyder revient avec une superproduction. Laissant de côté les grands et musclés spartiates, cette fois le réalisateur met en scène de jeunes demoiselles cloisonnées tant dans leur pseudo hôpital psychiatrique que dans leur petites tenues serrées... c'est soit noir soit blanc ! Accueil plutôt partagé de la critique, un peu moins chez les spectateurs, néanmoins Sucker Punch reste appréciable dans ce qu'il propose : un entertainment surdosé à la moralité secondaire.
Mettons de côté tout de suite son scénario, complétement foiré bien que lui aussi secondaire. Une jeune fille tue accidentellement sa petite sœur, visant en fait un père dangereux, et se retrouve dans un hôpital psychiatrique dirigé par un malade aussi, un bon concurrent, qui abuse de ses petites pensionnaires... Dans cet environnement pour le moins glauque, les filles s'imaginent dans un bordel plus luxueux, et dans un monde parallèle où elles sont de parfaites héroïnes de jeux vidéos lors de leurs trips sensoriels dans le but de s'enfuir. Voilà ce qu'il reste de l'intrigue. Il serait malhonnête de fermer les yeux sur la pauvreté du récit, car si Sucker Punch propose d'autres facettes intéressantes, il n'en reste pas moins un divertissement qui faute par son incohérence. Un scénario plus probable, moins haché menu au service des séquences d'action, aurait rendu le tout plus crédible... et plus évident à défendre.
Car il y a dans ce Sucker Punch, malgré tout, une invitation à l'évasion décérébrée, cette incitation propre à ce cinéma de provoquer les sens au détriment d'une pertinence de fond. Et une vraie esthétique, qui fonctionne dés une séquence d'exposition qui pioche dans le clip musical ce qu'il y a de meilleur. Si on peut reprocher au film le manque de variétés dans ses passages d'action pure – les plus intéressants évidemment – il est plus difficile de revenir sur leur implacable technicité, où les ralentis donnent une vraie forme saisissante, loin du manque d'inspiration de 300 et sa boulimie sanguine. La musique, très branchée, peut-être trop, participe pour autant à l'ultra modernité du spectacle, dont on retiendra surtout celui des tranchées aussi anachronique que jouissif et déluré.
Si les geeks ne bouderont certainement pas le voyage, Sucker Punch joue pourtant avec le feu avec ses nombreuses négligences, y compris dans ses dialogues parfois au seuil de la nullité (« Dis à maman que je l'aime », « Le dernier élément mais... c'est moi », etc...). Certainement pas prêt de prendre la place d'un Watchmen respecté, le nouveau délire de Snyder donne très bien ce qu'il promettait de donner, sans primes ou pourboires.


Réalisé par Zack Snyder
Avec Emily Browning, Abbie Cornish, Jena Malone
Film américain | Durée : 1h50
Date de sortie en France : 30 Mars 2011

15 avis gentiment partagé(s):

Yoyi Mad Cartoon a dit…

Sorry man, mais le scénario n'est justement pas secondaire. Snyder y croit dur comme fer et beaucoup de gens le proclament rempli de sens. Et c'est en cela que ce film est une bouse monumentale. S'il avait fait un scénario simpliste, on aurait pris ça comme un film de genre ultra kiffant, là il veut faire un truc muche metaphysique complétement raté !

Jérémy a dit…

Moi je le trouve secondaire.

Squizzz a dit…

Je rejoins Jérémy pour le scénario, il donne l'impression d'avoir été fait pour intégrer des scènes d'action totalement détachées les unes des autres et aux univers différents. Et c'est dommage car le film débutait plutôt bien, et aurait pu perdre le spectateur entre rêve et réalité si le scénario avait été plus travaillé. D'autant que l'amorce du personnage d'Emily Browning n'est pas inintéressant.

neil a dit…

Et moi justement c'est les scènes d'actions que je trouve ratées. Too much, trop de musiques saturée, trop d'effets spéciaux, trop de violence gratuite... Les scènes plus posées m'ont semblé plus intéressantes.

Squizzz a dit…

En fait, le problème c'est que Snyder a voulu faire un film pour des scènes d'action fun, mais intégrées dans une base scénaristique sérieuse (qui n'est développée que dans les 20 premières et les 20 dernières minutes). Du coup son film oscille entre deux eaux et s'il contente par moment chaque spectateur pour ce qu'il préfère, n'arrive pas à le conquérir totalement.

Jérémy a dit…

Squizzz : Oui, la narration est négligée. Après la bonne appréciation du film consiste sans doute à trouver la bonne souplesse d'exigence pour mettre de côté l'intrigue hasardeuse... au profit des séquences d'actions assez réussies (dont je trouve pas les univers très différents par contre).

Neil : Bon, personnellement j'admets apprécier l'esthétique surfaite des séquences d'action ! Mais ça ne peut pas plaire à tout le monde, c'est évident.

Squizzz a dit…

On passe quand même d'un temple asiatique, puis à des tranchées, ensuite à un dragon, pour finir avec une bombe dans un avion ! Donc ce sont des univers différents, même si Snyder approche les 3 derniers de la même manière. Mais sinon j'aurais au contraire préféré, un peu comme neil, ne pas avoir à mettre de côté l'intrigue, qui laissait espérer quelque chose de bien, pour au final laisser la place à des séquences d'action qui me lassaient vite à chaque fois.

heavenlycreature a dit…

Assez d'accord aussi avec toi finalement... j'ai eu vachement de mal à donner mon avis sur ce film... en gros j'ai kiffé l'aspect fantastique et les meufs qui tabassent, mais le côté métaphysique "j'me prends la tête" est un peu lourd...
Sinon, si je ne te l'ai pas déjà déjà dit, ton blog est très beau!! Bravo! ;-)

Mo5kau a dit…

Effectivement Snyder ne ment pas sur la marchandise, mais ne surprend pas. Plus de cohérence aurait été bienvenue et une histoire plus développée aussi, car on a quand même l'impression de voir un jeu vidéo (très beau au demeurant) sans beaucoup d'enjeu.

2flicsamiami a dit…

Supérieur à 300 juste pour son scénario qui est un peu plus fournis (bien qu'il y ai encore quelques lacunes).
Un bon film dans l'ensemble mais réservé à un public amateur de jeux-vidéo. Perso, j'ai été réceptif à "l’évasion décérébré".

Jérémy a dit…

Squizzz : L'univers interne change oui... mais une fois la première séquence passée, toutes les autres ne m'ont que peu surprises finalement.
Je suis d'accord sur la négligeance de la narration qui fait vraiment tâche.

Heavenlycreature : "Métaphysique" je comprends pas trop, mais je pense que c'est la même frustration que la mienne : on est d'un côté obligé de se farcir une intrigue poisseuse pour pouvoir profiter des séquences d'action, un peu comme si l'on devait se faire vomir avant de manger son repas préféré. Désolé pour l'image, j'ai l'esprit tordu ce soir ! :b

Mo5kau : Tout à fait d'accord.

2flicsamiami : Je n'ai pas apprécié '300'. 'Sucker Punch' est sans doute plus accessible, je ne sais pas...

Ashtray-girl a dit…

Je n'ai pas trouvé le scénario "secondaire", loin de là. Je fais partie de ceux qui envisagent justement les séquences d'action pure comme la facette "secondaire" du film, dans ce qu'elle a de représentatif. Elles font écho au reste du film qui, s'il renferment certaines (et bien des) lacunes, est loin d'être insipide. Après, je regrette que certains pans de "l'histoire" n'aient pas été plus explicités, mais j'ai considéré que c'était "voulu" et non "raté". Je me trompe peut-être mais, sans porter aux nues cet opus de Snyder, je le trouve grosso modo plutôt abouti. Et pour ma part, j'ai kiffé. :D

Ben a dit…

Je suis partagé comme toi mais bizarrement les scènes que j'ai trouvé les plus intéressantes ne sont pas celles d'actions mais le début et la fin, en apesanteur. Mais totalement esthétisé pour exister en elles mêmes elle ne trouvent pas d'écho dans le reste du film qui lui ne fait que suivre un plan trop schématique. Néanmoins intéressant, ce film est prometteur pour, comme dit Squiz sur son blog, que Snyder fasse prochainement un bon film.

Flow a dit…

Ouais bon que dire... Ultra répétitif pour un jeu vidéo. Comment s'impliquer là-dedans? Les scènes d'action manque de variété et putain, le scénar est vraiment bidon!

Jérémy a dit…

Ashtray-girl : Je continue à douter du talent de scénariste de Snyder. Pour moi ça reste trop négligé dans 'Sucker Punch', c'est pour ça que 'Watchmen' m'attire beaucoup car l'histoire du comic, parait-il, est beaucoup plus complexe et structurée.
J'ai un peu de mal avec cette politique qui consiste à dire que le récit est inutile au profit de l'action. C'est vrai pour certains films qui se laissent regarder. Mais par exemple, pour moi, la comparaison qualitative entre un 'Sin City' de Rodriguez et un testostéroné '300' est vite faite...

Ben : Le début clipesque est très réussi je trouve aussi. Mais on le retient d'autant plus que c'est un des seuls passages, hormis ceux d'action, qui attire visuellement l'attention.
Sur l'avenir de Snyder, je ne suis pas défaitiste non plus :) .


Flow : Bidonnage du scénario, on est d'accord.
Après le visuel ultra kitsch et geek des séquences de pseudo-rêverie je le trouve intéressant malgré leur répétition.
Je ne sais pas si l'on doit s'"impliquer", moi je me suis goinfré et j'ai plutôt bien digéré finalement.

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More

 
PBTemplates pour le design | Merci de me contacter avant toute utilisation du contenu de ce blog