23 août 2010

Taken

Taken est l'exemple parfait d'un film incendié par la grande majorité de la critique et pourtant apprécié du grand public à majorité égale. Et il y a certainement beaucoup à méditer sur ces écarts de jugement.
Bryan est un ancien agent des services secrets américains. La violence, la perversion et la cruauté de l'homme, c'est toute sa vie. Alors, évidemment, difficile de laisser partir sa fille de dix-sept-ans en vacances à Paris avec une amie. Il se laisse convaincre et accepte... mais sa fille se fait kidnapper avec son amie. Le plot : Bryan a 96 heures devant lui pour avoir une chance de retrouver sa fille sur le territoire français.
Taken commence avec ces habituels faux airs de comédie dramatique propres aux films d'action. Le personnage de Neeson nous est présenté finement (le cadeau à l'anniversaire de sa fille). Il apporte une humanité à son personnage agréable à constater tant on présage la violence qui nous attend. Une fois la situation initiale installée, l'élément perturbateur - l'enlèvement - survient... trop vite. A défaut de vouloir suivre un schéma classique pour une efficacité certaine, le drame arrive de façon précipitée et finalement un peu risible : c'est quand même pas de bol.
Malgré ce léger faux départ, le film d'action commence et tient fidèlement ses promesses. Traque aux ennemis en plein Paris, EuropaCorp nous a habitué à une qualité de spectacle. Pour Taken, les amateurs seront une nouvelle fois comblés. Il faut dire que Pierre Morel ne nous laisse que très peu de temps pour respirer. On se prend au jeu, malgré nous, et ce pendant une heure sans que l'on ne s'en rende vraiment compte. Pourquoi ?
Parce qu'il y a dans ce film un plaisir coupable à voir les acteurs de ce réseau inhumain se faire exploser la cervelle. Ne soyons pas dupes : nous aimons ces films enragés. Punir les méchants est en quelque sorte la base de toute histoire réussie. Dans cette optique, Taken est alors vraiment réussi, la catharsis se révélant extrêmement dérangeante.
Mais la nuance est importante : à défaut de recevoir du spectacle à haute dose, n'oublions pas d'avoir un certain recul. Car il y a dans ce Taken une volonté de prôner une sécurité inconvenue. L'Amérique ne sauvera pas le monde, or il y a dans ce récit de père à fille, une idéalisation inévitable à prendre avec des pincettes. Taken a cette radicalité bancale que la simple happy-end indigeste vient témoigner. A consommer... avec modération.


Réalisé par Pierre Morel
Avec Liam Neeson, Maggie Grace, Famke Janssen
Film français | Durée : 1h25
Date de sortie en France : 27 Février 2008

10 avis gentiment partagé(s):

Silice a dit…

J'ai bien aimé ce film aussi. C'est marrant faut dire, je ne sais pas combien de mecs peut tuer Neeson en une heure mais ça reste assez impressionnant.
Bon après... le scénario n'est pas très évoluer, c'est juste assez fun et globalement, j'en avais parler avec des gens de ma classe quand j'étais en term et tout le monde l'avait apprécier. Y a de la baston, c'est fun mais bon, ce n'est pas spécialement un grand film pour ça.
Après, j'apprécie aussi Liam Neeson (dont on a vu le jeu plus expressif !).

Jérémy a dit…

C'est jouissif, pas forcément très subtile, mais on s'en fout !

Malheureusement une bonne partie de la critique se heurte encore à cette idée que l'on ne peut prendre plaisir dans un cinéma maladroit car ses intentions reposent ailleurs - c'est à dire dans le spectacle gratuit. Ça donne parfois des bouses quand ce parti pris n'est pas assumé (en gros faut pas se prendre le melon), mais aussi des réussites efficaces comme je le pense pour 'Taken'. Il n'y a pas d'autres intérêts que d'apprécier bassement une vengeance qui s'accomplit devant nos yeux. Or, ici, c'est totalement maitrisé.

Après, comme j'essaie de le dire, il ne faut pas perdre de vue que ce type de cinéma est bon pour ce qu'il est et propose, au risque d'oublier ses faiblesses et faire des erreurs de valeur.

Mais tu résumes très bien tout ça, en disant "c'est fun mais bon" :) . On pense bien la même chose.

Al Capitaine a dit…

J'ai visionné ce film lorsqu'il est passé sur CANAL +, et je me souviens de n'avoir pas aimé ! Mais je dois t'avouer que j'en garde un souvenir trop vague... Il faudrait donc que je puisse le revoir !

Al Capitaine a dit…

Sans ça, très belle analyse, bravo !

Fri a dit…

J'ai un avis mitigé aussi sur ce film. C'est certain qu'il ne manque pas d'action et qu'il permet de voir un peu la belle Famke Janssen à l'écran mais tout est exagéré dans ce film : du héros "invincible" aux terrains vagues transformés en lieu de plaisir peu crédibles...
C'est sympa sur la forme, ça détend, mais pas forcément un film à revoir.

Jérémy a dit…

Al Capitaine : Si t'as l'occasion de le revoir, n'hésite pas à revenir ici pour dire si ton impression a évolué ou reste inchangée !
Merci pour ton compliment en tout cas.

Fri : Plutôt d'accord avec ton jugement. Après niveau crédibilité (même si il y a des gros clichés c'est clair), je pense que 'Taken' tient la route et a sûrement été écrit dans un soucis de réalisme. Ces réseaux existent bel et bien en plein Paris. Si on s'amuse à taquiner des prostituées à Pigale à deux heures du matin je crains que ce qui se passe dans le film soit bien ce qui arriverait en vrai ! Après l'idée qu'un chantier devienne une plaque tournante de la prostitution... malheureusement, je ne pense pas que cela soit si surréaliste que ça ? Peut-être que c'est de la pure fiction mais si jamais ça a existé réellement, ca ne me choquerait pas.
En tout cas d'accord avec toi quand tu dis "ça détend" mais voilà, à consommer une fois pour l'adrénaline mais pas deux, ça sert visiblement à rien.

MaxLaMenace_89 a dit…

Assea bourrin comme film, mais ça fait du bien dans le genre. Au moins le personnage hésite pas à être bad-ass, ça fait plaisir de temps en temps. Mais en effet on atteint pas le chef d'oeuvre, quand même...

À noter que le réalisateur, Pierre Morel, va bientôt réaliser sa version de DUNE de Frank Herbert... Où va le monde, je me le demande...

Jérémy a dit…

Ouais, bien bourrin comme il faut, sans autres prétentions.

Je ne connais pas ce roman... et pour ainsi dire je n'ai vu que 'Taken' de Morel. Mais à te lire, ça a l'air d'être une nouvelle plutôt mauvaise ^^ .

Ashtray-girl a dit…

Ah, j'ai envie de le voir celui-ci. Peu importe qu'il soit bourrin en manque de subtilité, je prend! Surtout pour mister Liam Neeson!

Jérémy a dit…

Si tu pars dans cette optique, je pense que tu ne seras pas déçue Ashtray :) .

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More

 
PBTemplates pour le design | Merci de me contacter avant toute utilisation du contenu de ce blog