28 novembre 2010

Harry Potter et les Reliques de la mort - partie 1

Après une longue attente, Harry Potter et les Reliques de la mort sort enfin sur les écrans. Mais les fans ou amateurs devront retenir leur impatience encore un peu : divisé en deux parties, le septième et dernier livre de J.K Rowling se voit adapter en deux films. Stratégie commerciale ou soucis de fidélité pour l'œuvre originale ? Ce qu'il y a de bien dans Harry Potter, c'est qu'à l'image de la saga, il s'agit des deux.
Il y a bientôt dix ans, la Warner sortait la première adaptation des volets du jeune sorcier : soignée et féérique à souhait, la franchise Harry Potter a su de façon générale fidéliser une grande partie des spectateurs. S'en découle alors un franc succès populaire fait de six films à budget que le box-office est toujours venu gracier, et une véritable entreprise interne qui tourne à pleine régime dans les studios Leavesden en Angleterre. Cette saga définitivement hétérogène (quatre metteurs en scène se seront succédés) a sans doute eu cette avantage de rester éclectique, que cela soit au niveau de l'âge ciblé – si les deux premiers films s'offrent bien sûr aux enfants, les autres non – ou de l'ambition des films – tant commerciale que qualitative.
Après avoir mis en scène les deux précédents volets, David Yates reprend le flambeau. Étonnamment, ce réalisateur de téléfilms auparavant inconnu ou presque, sera celui le plus important de la saga cinématographique. A l'image du choix de l'indépendant méxicain Alfonso Cuaron pour le troisième volet, il y avait de l'audace de la part de la production. Audace positive, Yates réussissant à donner un souffle plus émotionnel à la saga, plus sombre aussi, pour finalement donner à juste titre un ton mature aux films. Ce dernier volet en est bien sûr l'apogée dans les thèmes développés : la mort, l'injustice, la vengeance, la violence amoureuse sont là plus que jamais... Alors épargnez vos enfants et surtout épargnez vous si l'histoire d'Harry Potter n'a que peu d'intérêts pour vous. La première partie des Reliques de la mort est un film fait pour les amateurs de la saga. La trame, bien trop complexe pour être accessible aux non-amateurs, se débarrasse de cette contrainte impossible, même si quelques flashbacks trouvent leur place au montage histoire de ne pas perdre tout le monde au passage. Mais le résultat est bien là : fidèle au livre, le film est fait pour les spectateurs qui aiment et connaissent l'univers avec une attention qui le démarque peut-être de tous les autres. L'ombre de Rowling n'a jamais été aussi présente. Les séquences d'action ponctuelle sont survitaminées (la poursuite dans le ciel, la séquence à Godric's Hollow très réussie, la torture dans le manoir...) pour éviter au récit très narratif – Harry, Ron et Hermione errent dans la nature à la recherche des Horcruxes et bientôt des Reliques – de plonger dans l'ennui. Tout compte fait, la division en deux films se justifie : servie une nouvelle fois d'une photographie tout simplement superbe dans des jolis décors (avec pas mal d'extérieurs ça fait du bien), la part belle est faite particulièrement à l'interprétation des acteurs. Le trio Radcliffe, Grint, Watson est définitivement bien rôdé, mention spéciale pour la jeune Emma qui campe une Hermione plus dans la retenue - la séquence d'ouverture avec elle est vraiment un bon choix – et ainsi plus émouvante.
Spectaculaire, parfois terrifiant et surtout juste, Harry Potter et les Reliques de la mort est une nouvelle fois marqué d'une sensibilité unique dans le genre des grosses productions, encore plus remarquable ici. La séquence de la danse dans la tente, spirale optimiste terriblement émouvante rajoutée au script, est à l'image de cette particularité qui démarque cette coûteuse franchise cinématographique des autres du genre. Harry Potter et les Reliques de la mort – partie 1 trouvera sans trop de problèmes sa place dans les cœurs des adeptes déjà incapables d'attendre la fin, comme dans celui d'une bonne partie de la critique. Un bon contre-exemple à cette idée stagnante de séparer la qualité du spectacle.


Réalisé par David Yates
Avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson
Film américain | Durée : 2h25
Date de sortie en France : 24 Novembre 2010

17 avis gentiment partagé(s):

Cyril a dit…

Critique très fluide et bien agréable à lire :)
J'ai eu plus de mal avec ce film, j'ai trouvé que Yates pouvait être très bon mais se plantait souvent dans la jonction entre ses scènes. Sinon comme tu dit, l'extérieur fait du bien !

Jérémy a dit…

Tu veux parler du montage entre les séquences ? Tu peux donner un ou deux exemples ?

Oui les décors extérieurs sont une quasi nouveauté... et c'est plutôt plaisant à voir ! On connait l'obsession de créer tout en studio chez la production Harry Potter (les forêts, la ville, etc...) mais là vu la diversité des lieux, ils n'ont pas trop eu le choix. Et je trouve ça payant à l'image.

Yoyi a dit…

Ce qui m'a personnellement dérangé dans le montage, ce sont les flash back ! C'est vraiment maladroit...
Je trouve qu'Emma Watson joue toujours aussi mal personnellement. Sur le trio je n'ai réellement cru qu'en Rupert Grint.
Et je sais pas si je suis fou mais il y a deux pompages monumentaux dans cet épisode.
Le premier est dû à Rowling : Pour l'histoire du collier il faudrait qu'elle remercie Tolkien à la fin de son œuvre...
Le deuxième à Rowling ET/OU Yates : Toute la séquence d'infiltration dans le ministère de la magie est remplies de pompage de la séquence des bureaux de Brazil de Gilliam.
Sinon, j'ai aussi vraiment adoré les films malgré ces bé mol. =)

Jérémy a dit…

Les flashbacks ne sont pas tellement à mon goût non plus... Après, bon, c'est un moyen de ne pas perdre le spectateur distrait des autres films. Mais j'avoue que c'est un peu agaçant.
En général, les séquences de "rêve" posent problème au cinéma pour 'Harry Potter'. Comment ne pas rendre bateau le procédé alors qu'il est utilisé sans arrêt dans les livres ? Pour moi, c'est le truc typique qui marche très bien dans un livre, un peu moins au cinéma. 'L'Ordre du Phénix' est inondé de séquences flashbacks-rêves... ce qui est usant à force. Finalement le procédé de la pensine et de l'occulumencie - basculer dans les souvenirs - marche beaucoup mieux.

Rupert Grint est très bien. Je pense à la colère surtout. Ca m'a fait penser à 'La Coupe de feu' où il s'embrouille déjà avec Harry et il était crédible. Après, je pense qu'il a le rôle le plus facile des trois (le bon pote, un peu maladroit, sensiblement jaloux, etc...). Je trouve qu'Hermione est plus difficile à approcher - son air sans cesse outrée dans l'interprétation de Watson m'agaçait un peu dans les films - mais là j'ai trouvé le personnage plus doux, plus dans la contenance. Donc voilà, je la défend !
Je pense que les deux derniers sont les films les plus durs pour Radcliffe... Alors peut-être qu'il est pas terrible ? Moi je le trouve bien. En fait, jouer LE Harry Potter c'est pas facile du tout je pense. Je sais pas si d'autres acteurs auraient pu être vraiment meilleurs... Mais moins bons c'est certain.

Le "pompage" à Tolkien est évident. Et je pense qu'elle ne le renie pas. Il n'y a pas que le collier. Le principe même des Horcruxes c'est celui de l'anneau maudit de Sauron. Rowling a toujours avoué qu'elle avait mélangé plein de références mythologiques et autres... et ça se voit !
J'ai pas un souvenir assez précis de 'Brazil' pour me rendre compte. Mais t'as peut-être raison. Après reste à savoir où est la frontière entre le plagiat et l'inspiration...

Yoyi a dit…

Mouais... Tu sais que je suis pour le cinéma qui parle de cinéma, tout ce qui est hommage et clins d'œils, ça m'éclate !. Par exemple, je suis fou amoureux d'un film comme Frontières alors qu'au final c'est quasi le même scénario que Massacre à la tronçonneuse, mais il donne une autre vision des choses. Là j'y ai trouvé la même ambiance, les même éléments et ils appuyaient bien là dessus, genre : regardez c'est trop beau... Donc bon... Enfin je sais pas si t'arrive à voir ce que je veux dire...

Geoffrey JOJO a dit…

Salut jéjé comment ca va?
Juste pour te dire que ton site est génial, que ta critique est bien construite et assez objective pour la saga Harry Potter ;)
Et pour ceux qui n'ont pas vu le film comme moi:s elle ne dévoile rien même si je connais l'histoire. Je vais le voir demain à Rouen, jsuis impatient, c'est le premier "Harry Potter" que je ne vois pas à sa sortie, ça doit être parce-que t'es plus là :( J'espère que tout va bien pour toi. A bientôt ;)

Gabriel a dit…

Je l'ai vu. J'aime bien, mais je serai bien moins gentil que toi.

Comparé aux autres où on en avait pour notre argent côté aventure, rythme, sensations, là, eh bien il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Désolé, mais Radcliffe est vraiment archimauvais. La photographie est moyenne, comparée à celle du 6 (le directeur photo était celui de Jeunet, un surdoué). J'ai pas aimé les décors de forêt froide/décolorée à la twilight.

C'est vrai que ce n'était pas facile de construire un harry potter où il ne se passe rien (pas d'enquête à poudlard, pas de monstre à trois têtes ou d'araignée géante, etc). La scène de la danse (la meilleure) était donc extrêmement judicieuse, c'est le seul moment où tout ça semble franc (parce que ça l'est : ce trio, on l'a vu grandir depuis 10 ans...). Pour ma part j'aurai développé à fond ce trio, j'aurai aimé que ça strucure vraiment le scénario, parce qu'on s'en fout un peu des horcruxes (voldemort est pas mal par contre, Fiennes le joue avec une incroyable nonchalance vis à vis des codes classiques du "méchant").

J'espère que le dernier sera canon.

Jérémy a dit…

Yo : Oui, je vois ce que tu veux dire (citer 'Frontières' et 'Massacre à la tronçonneuse' dans un article sur 'Harry Potter', t'es quand même très fort :b).
Après je ne sais pas... Si jamais inspiration il y a du film de Gilliam, c'est peut-être pas mal aussi pour un film ultra-populaire de pouvoir faire des petits clins d'œil aux cinéphiles ?

Geoffrey : Jojoooo ! J'espère que tu aimeras le film alors :) . Hésite pas à poster ton avis ici après. Puis merci, merci heiiin !(Je t'ai envoyé un message)

Gabriel : Oui, la première partie est très narrative... à l'image du livre en fait. Tu l'as lu / apprécié ? Je pense que c'est pour cette raison que les piques d'action sont si explosifs. Et tant mieux !

Bon, je défends pas Radcliffe... je l'ai déjà fait un peu plus haut :b .

J'aime autant la photographie du 6 que celle de ce film là. Quant à cet aspect sombre d'un bleu dénaturé, c'est la marque de fabrique des 'Harry Potter' depuis le troisième volet en fait. Personnellement, je trouve que c'est pas comparable au résultat de l'autre firme 'Twilight' que je trouve beaucoup moins soignée et réussie. La photo y compris.

On est d'accord sur la séquence de la danse.
"On s'en fout des horcruxes"... Hummm, oui et non. C'est quand même la trame de l'histoire. La complexité dans le roman de Rowling c'est que la quête des Horcruxes vient croiser celle des Reliques en plein milieu du récit. Et comme le film donne son nom aux Reliques, on se dit que les Horcruxes passent à côté... Mais la fin prouve le contraire, et ca en devient très intéressant je trouve. Mais j'en dis pas plus par peur de gâcher le plaisir de certains :) .

J'espère aussi que le dernier va tout claquer ! En tout cas, je pense qu'il devrait rassasier les spectateurs comme toi qui ont pu trouver celui-ci un peu trop lisse.

Cyril a dit…

Ouais, en fait j'ai trouvé que le le film perdait son allure après chaque scène d'action. Par exemple, lors du sursaut avec le serpent, la tension monte et la scène est franchement réussie, mais après j'ai recommencé à m'ennuyer direct, chose que j'ai constaté à plusieurs reprises. Mais bon j'en garde tout de même un bon souvenir, et le rythme lent que je lui reproche permets aussi de préparer le final, donc avis très divisé^^

Squizzz a dit…

Bon Jérém, cette fois je suis globalement d'accord avec toi ! On verra la deuxième partie, mais visiblement "L'Ordre du Phénix" était un accident de parcours pour Yates (même si je sais que tu ne partages pas cet avis...). Je trouve que toute l'essence du début du dernier roman est parfaitement retranscrite à l'écran. Un chalenge difficile pourtant tant le livre est beaucoup plus intimiste et chargé émotionnellement que les autres. Moins d'action mais que Yates arrive à placer judicieusement pour donner du rythme au film et que le spectateur ne sombre pas dans l'ennui. Et contrairement à toi Gabriel, je ne pense pas que recentrer encore plus sur le trio aurait été une bonne solution. Je pense qu'il est suffisamment développé, et qu'en faire plus aurait ralenti le rythme et surement ennuyé pas mal de spectateurs. Des scènes comme celle de la danse ou l'introduction avec Hermione (on a été marqué par les mêmes scènes, Jérémy), courtes mais pleines de sens suffisent à faire passer les idées et faire naître l'émotion.
Par contre, désolé Jérémy, je ne t'aiderai pas à défendre Daniel Radcliffe, encore une fois décevant...
Une dernière chose dont personne n'a encore parlée : je suis le seul a avoir trouvé magnifique la séquence animée du conte de trois frères ?

Jérémy a dit…

Cyril : C'est vrai que l'alternance action - narration est continuelle. Même si c'est assez abrupt, je préfère ne pas m'en plaindre : le résultat du coup est fidèle et vrai. Mais c'est clair, espérons que le tout dernier sera explosif !

Squizzz : C'est intéressant de voir que tu as retenu les mêmes passages :) .

Bon bah RIP Daniel Radcliffe alors ! :b

Quant à la séquence d'animation, je m'en suis voulu de ne pas l'avoir mentionné peu après avoir écrit. J'étais aussi surpris que charmé. Je pense que c'est une bonne chose de bien avoir insisté sur ce conte... L'animation est vraiment bien, un peu perturbante peut-être dans la trame du récit et celle de la saga en général, mais efficace j'ai trouvé.

Wilyrah a dit…

Bel article, qui résume assez bien les qualités et défauts du film. Il me tarde de voir la seconde partie, après ce film prometteur et annonciateur d'une belle conclusion. Espérons que la mise en scène, le montage et le scénario suivront :)

Jérémy a dit…

Carrément. Vivement la suite (et fin).

Ben a dit…

Salut ! et merci pour ton commentaire sur mon blog. Je suis déjà venu plusieurs fois sur le tien que je trouve très agréable à lire.

Je crois que nous partageons le même avis sur ce film ! Je vais jeter un coup d'œil à tes derniers articles !

Bonne continuations , Ben ;)

Jérémy a dit…

Oui, je me suis pas mal retrouvé dans ta critique. Si tu t'y retrouves dans la mienne, c'est que je t'ai bien compris !
De rien, et merci pour tes visites ;) .

Felix a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec ta critique ! En règle générale, j'aime plutot les films de cette saga, peut-être parce que je ne suis pan un fan absolu de la saga et que je ne chipote pas sur toutes les incohérences et raccourcis, moins nombreux cetet fois-ci ;)
Et la séquence façon dessin animé est superbe ;)

Jérémy a dit…

C'est sûr que de ne pas être particulièrement conservateur du livre ça aide dans l'appréciation de l'adaptation.
J'ai trouvé la séquence animée très bien aussi, assez surprenante.

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More

 
PBTemplates pour le design | Merci de me contacter avant toute utilisation du contenu de ce blog