23 mars 2011

World Invasion : Battle Los Angeles

Oubliez le luxe, le strass et les paillettes de la célèbre cité des anges. Dans World Invasion, Los Angeles devient une véritable terre de guerre entre marines américains voués à leur drapeau et des extra-terrestres sur développés voués à on ne sait trop quoi, si ce n'est nous mettre bien cher. Accompagné d'une promotion travaillée – notamment sa bande-annonce avec en fond musical une complainte électro brillante – le film a attisé la curiosité. Malheureuse fausse alerte, en vérité il ne se démarque en rien d'une production à l'industrie hollywoodienne...
Hollywood aime les êtres venus d'ailleurs qui nous sont hostiles, à se demander qu'est-ce qu'on leur a bien fait à tous ceux là ! En fait, l'usine à rêves aime surtout quand on arrive à les pulvériser avec la force et un brin de jugeote. Mais malgré ce schéma devenu durement caricatural, certains films récents parviennent à donner de l'épaisseur au spectacle : cauchemar réaliste à la Cloverfield, du remake La Guerre des mondes de Spielberg aux brillants et plus intimistes Signes de Shyamalan, palissent d'autres exemples industriels tels que la reprise du Jour où la terre s'arrêta ou le déjà oublié Skyline. Une fois consommé, World Invasion : Battle Los Angeles rejoint directement les dispensables du genre.
Caméra épaule, sorte de reportage télé sur les marines filmé par un véritable athlète, montage épileptique à faire vriller la rétine de Michael Bay (faut le faire), le film évite dès son exposition les faux semblants. Ce soir, laissez votre femme au lavabo, c'est de la testostérone dont il est question. Aaron Eckhart campe un sergent soucieux et vieillissant, qui se fait rattraper dans son footing par la nouvelle génération. C'est le meilleur plan du film, peut-être le seul qui nous donne le temps de le comprendre un peu. Car E.T et ses potes débarquent, et les marines (Reculez ? Jamais !) sont déjà sur le qui-vive pour sauver la population et faire un deuxième trou du cul à ces salopards venus d'ailleurs.
Tout est fait pour ne pas perdre le spectateur, en passant notamment par les clichés héroïques devenus risibles (le sergent que l'on croit mort après un acte de bravoure qui ressuscite au gré des flammes, les séquences émotions entre rancœurs passées de marines et larmes de gosses...) qui viennent donner des respirations artificielles à des séquences de guerre bombardantes mais d'une grande lassitude technique. La caméra à l'épaule au plus près des soldats c'est bien, mais à deux plans par seconde pendant deux heures faut tenir... même si les effets spéciaux, admettons, restent impressionnants.
Mais la plus grande faiblesse de cette science-fiction catastrophe reste son manque cruel de second degré. Eckhart agace de virilité et de manque d'humanité (le premier qui le voit sourire dans le film a le droit à un DVD de Mars Attacks !). Bref, ni inquiétant ni franchement passionnant, ce énième drame blockbusterien et patriotique a du mal à trouver sa place, et de l'intérêt même un samedi soir.


Réalisé par Jonathan Liebesman
Avec Aaron Eckhart, Michelle Rodriguez, Ramon Rodríguez
Film américain | Durée : 1h56
Date de sortie en France : 16 Mars 2011

6 avis gentiment partagé(s):

Squizzz a dit…

Bon ben c'est rappé pour le dvd de "Mars Attacks !", en même temps c'est pas grave, il passe demain à la télé, peut-être que je vais enfin daigner le regarder...
Pour en revenir à "WI:BLA", ta critique m'a bien fait rire, et est juste pour le côté cliché (t'as oublié la jeune recrue qui se fait vite buter, et le soldat sur le point de se marier. C'est beau l'émotion...). Après le style film de guerre a réussi à faire à peu près passer la pilule chez moi.

Wilyrah a dit…

Pas vraiment tenté de toute façon ! ;)

Flow a dit…

"Malheureuse fausse alerte, en vérité".
On ne peut plus d'accord et c'est bien dommage.

Yoyi Mad Cartoon a dit…

On s'est bien marré quand même jerem" ^^

2flicsamiami a dit…

Un film assez décevant sur le fond. Car la forme est honnête, proposant des beaux morceaux de gunfight. Mais, comme tu le soulignes, le patriotisme vient gâcher la fête.

Jérémy a dit…

Squizzz : Fait gaffe Squizzz, ne signe aucun papier qu'un homme en uniforme pourrait te présenter ! (je suis convaincu de l'efficace propagande de ce 'World Invasion'). L'autre jour j'ai vu à la télé une pub pour faire partie de la marine. C'est le film... en 10 secondes.
Bon sinon, presse toi sur 'Mars Attacks !'.

Wilyrah : C'est pas dommage pour toi je te rassure ;) .

Flow : Dommage pour notre argent, c'est sûr.

Yoyi : J'admets, j'admets ^^ .

2flicsamiami : Tout à fait d'accord. Le fond tâche la forme, pourtant pas inintéressante.

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More

 
PBTemplates pour le design | Merci de me contacter avant toute utilisation du contenu de ce blog